Pavé de saumon, beurre citronné aux amandes et persil, brocoli rôti à l’ail


Parfois, il m’arrive de me décourager et de me demander si cela vaut vraiment la peine… à quoi bon sacrifier du temps pour rédiger une recette alors que je ne suis jamais certaine du nombre de personnes qui la réaliseront ?! C’est toujours un plaisir de partager une recette mais, ne le cachons pas, cela demande un certain effort. Refaire le plat pour noter précisément les quantités et la marche à suivre, photographier l’assiette avant de pouvoir passer à table, rédiger la recette en essayant d’être la plus claire possible, mettre en page l’article et enfin publier en espérant qu’elle séduira quelques lecteurs… tout un processus !

Et puis, comme si quelqu’un pouvait lire dans mes pensées, nous recevons de temps en temps un message comme celui-ci : ,,Je ne compte plus le nombre d’ingrédients découverts ou cuisinés pour la première fois. Mais le pâtisson en fait évidemment partie. Merci pour cette variété que vous amenez dans notre cuisine et sur notre table et qui fait le bonheur de notre petite gastronome.’’ Et voilà qu’un simple petit mot suffit à éliminer toute pensée négative et me rappelle que l’effort en vaut bien la chandelle ! Savoir qu’avec notre petit site, si modeste soit-il , nous arrivons à faire découvrir des ingrédients ou des manières de cuisiner à des internautes gourmands, me remplit de joie et me donne à chaque fois un nouvel élan. Je lance donc un appel: si vous testez une recette, ne soyez pas timide et n’hésitez pas à nous faire part de votre avis via les commentaires sur le blog ou sur facebook. On adore recevoir des retours, savoir si elle vous a plu, comment vous l’avez adaptée à vos goûts… ça nous permet de mieux nous situer, nous améliorer et nous motiver! 

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous ma dernière découverte : le brocoli rôti ! Vapeur, au wok, en gratin, dans une quiche ou encore en velouté, je croyais avoir épuisé toutes les manières de le cuisiner. Et bien non ! Cela faisait un moment que je voyais passer des recettes de brocoli rôti sur le net et dans certains restos new-yorkais, alors j’ai voulu tester moi aussi. Et ce fut une révélation ! Passé au four, le brocoli est complètement différent du brocoli vapeur habituel: l’extrémité des bouquets devient étonnamment croustillante alors que le cœur est agréablement tendre…et ce petit goût d’ail grillé, mmh !  Tellement délicieux que je dois me contrôler pour ne pas tous les engloutir à la sortie du four, c’est dire ! 

Rôtis, les brocolis accompagnent à merveille ce pavé de saumon et son beurre citronné aux amandes et persil, une autre grande réussite. Le beurre apporte une touche croquante et savoureuse au filet de saumon simplement saisi. Un pur régal ! 

Pavé de saumon, beurre citronné aux amandes et persil, brocoli rôti à l'ail

Pavé de saumon, beurre citronné aux amandes et persil, brocoli rôti à l’ail

Recette pour 3 personnes

Ingrédients

Brocoli rôti à l’ail

Saumon et beurre citronné aux amandes et persil

Marche à suivre

  1. Préchauffer le four à 220°.
  2. Préparer votre brocoli : séparer les bouquets du tronc puis les découper en petites fleurettes de taille régulière. Rincer les fleurettes, les égoutter, puis les verser dans un saladier. Ajouter l’huile, la gousse d’ail pressée, saler, poivrer et bien mélanger le tout avec vos mains (c’est bien plus efficace). Disposer sur une plaque de cuisson sans que les fleurettes ne se chevauchent. Mettre au four et laisser cuire 25 min ou jusqu’à ce que les fleurettes soient dorées et tendres.
  3. Mettre le riz à cuire (optionnel).
  4. Ensuite, préparer le beurre : faire dorer à sec les amandes 2-3min, attention surveiller qu’elles ne brûlent pas. Hacher finement le persil. Dans un petit bol, mélanger à l’aide d’une fourchette le beurre ramolli, le persil et le zeste, saler, poivrer. Ajouter ensuite les amandes encore tièdes et le jus de citron, bien mélanger, goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin. (OUI je sais c’est trop trop bon.)
  5. Eponger les pavés de saumon avec du papier absorbant. Saler et poivrer. Dans une poêle, faire chauffer une bonne cuillérée d’huile d’olive et saisir les pavés de saumon sur feu moyen-fort d’abord côté peau pendant 4 min, retourner et laisser cuire encore 3-4 min côté chair. (chez moi ça donne des pavés dorés et à peine rosé à l’intérieur).
  6. Disposer les pavés de saumon sur chaque assiette, garnir d’une belle noix de beurre aux amandes, ajouter les brocolis et le riz et servir sans attendre. Enjoy !

Recette inspirée d’un menu de Blue Apron.

Fleurettes de brocoli avant cuisson

Fleurettes de brocoli avant cuisson

Brocoli rôti à l'ail

Fleurettes de brocoli dorées à souhait




Poêlée de pâtisson ou comment apprêter ce drôle de légume


Le pâtisson, c’est un peu comme les choux de Bruxelles. C’est joli sur les étals ou au milieu de sa déco automnale mais soyons honnêtes, ce n’est pas très courant et cela a une drôle de forme! Du coup on ne sait pas trop comment l’apprêter et une fois cuit, le résultat n’est à priori franchement pas très sexy. Raison pour laquelle je vous épargne cette fois-ci la fameuse photo de mon plat cuisiné… Un joli pâtisson trônant sur mon plan de travail fait tout à fait l’affaire :-)

Pâtisson

Et pourtant, souvenez-vous de l’incroyable recette que nous avons publiée sur Si Bon qui rendait aux choux de Bruxelles leur lettre de noblesse! Donc, ce soir, je prends le pari de vous donner non seulement envie d’acheter un beau pâtisson lors de votre prochain marché mais surtout de vous le faire cuisiner et l’aimer! J’ai déjà réussi avec mes 3 hommes, donc pourquoi pas vous! Vous verrez, son goût délicat légèrement sucré oscille entre courgette et artichaut, c’est un pur délice!

Recette pour 4 personnes

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Couper le sommet du pâtisson, enlever les graines puis l’éplucher (si il est jeune et que la peau est fine et tendre, vous pouvez passer cette 3ème étape). Le détailler en petits cubes d’environ 2 cm.
  2. Émincer finement l’oignon et le faire dorer dans une poêle avec 1 cs d’huile d’olive. Ajouter la viande et faire rissoler le tout sur feu moyen environ 5 minutes. Déglacer avec le vin blanc.
  3. Pendant ce temps, nettoyer les champignons à l’aide d’une petite brosse et les couper en lamelles de 0.5 cm d’épaisseur.
  4. Quand la viande est bien cuite, ajouter les dés de pâtisson. Laisser mijoter à feu doux et mélanger de temps à autre. Au bout de 5 minutes, verser les champignons. Après une dizaine de minutes, mouiller avec la sauce à rôti, laisser le liquide s’évaporer quelque peu et lier avec la crème.
  5. Servir le mélange agrémenté de quelques pointes de persil et de riz basmati.



Ceviche fresco!


cevicheCela fait un moment que je souhaite rédiger cette recette! Mais voilà qu’en 3 mois, il s’est passé beaucoup de choses dans ma vie, j’ai emballé puis déballé beaucoup de cartons et je n’ai pas réussi… De retour en Suisse avec ma petite famille, après une année passée à Washington, je me réjouis de continuer à co-rédiger avec Ségo sur Si Bon et partager avec vous recettes et découvertes! Après cette petite introduction, place maintenant à la recette du jour que je dédicace à ma très chère amie Pauline qui adoooore le ceviche!

Déjà présent sur les tables des Aztèques et des Incas, le ceviche est un plat commun à plusieurs pays d’Amérique latine. La recette varie selon le pays mais la base reste la même: du poison ou des fruits de mer marinés dans le jus de citron verts de façon à le « cuire » au contact de l’agrume. La nuance vient des légumes ou des fruits qui complètent la recette. Au Pérou, le ceviche est accompagné de choclo (grains de maïs) ou de céleri; au Chili avec du jus d’orange; en Equateur avec de la banane plantain et dans plusieurs pays d’Amérique Centrale, on l’accompagne de sauce tomate.

En ce qui me concerne, c’est lors d’un magnifique voyage au Mexique au printemps que j’ai dégusté les meilleurs ceviches. J’avais déjà mangé des tartares de poisson ou des marinades mais là, ce fut une révélation. Du coup, j’ai demandé la recette à mon amie mexicano-roumaine (je ne suis pas sûre de la formule ;-)) Cristina et l’ai reproduite à mon tour en rentrant à la maison. A vous de voir à quel point vous l’aimez relevé ou non et ainsi doser le piment en conséquence! ¡Buen provecho!

ceviche con mangoRecette pour 4 personnes

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Lever les filets de poisson. Les couper en cubes d’environ 1.5 cm et les placer dans un petit saladier en verre. Presser 2 citrons verts et arroser les cubes de poissons de leur jus. Bien mélanger et placer au réfrigérateur la préparation couverte d’un film de plastique pendant environ 4 heures.
  2. Mélanger de tant à autre la préparation pour s’assurer que le poisson « cuise » au contact du jus de citron. Replacer au frais.
  3. Hacher l’oignon, trancher les tomates en 2, les épépiner puis les couper en petits cubes de 1 cm de taille. Couper en lamelles très fines le piment après lui avoir ôté les graines et les veines.
  4. Sortir le poisson du frigo, l’égoutter puis ajouter l’oignon, les tomates, le piment, le sel et l’huile d’olive. Mélanger bien le tout et placer au réfrigérateur pendant une petite heure.
  5. Au moment de servir le ceviche, agrémenter avec la coriandre fraîche ciselée.  Servir dans des coupes, en ajoutant l’avocat sur les côtés, selon l’envie. On peut également agrémenter le ceviche de dés de mangue, comme c’est le cas sur la photo prise au restaurant Azul Historico.

Où déguster un bon ceviche au Mexique?




Salade de pastèque, rucola, feta et olives noires : fraîcheur et saveur en toute légèreté


Découverte lors de la fête du 4th of July chez des amis, cette salade est bien partie pour être LA salade été 2015 à la maison! Ultra-rafraîchissante, un équilibre de saveur parfait et prête en moins de 15 min chrono, honnêtement elle a tout pour plaire !

Agréablement surprise et souhaitant la reproduire à la maison, j’ai navigué sur les blogs culinaires pour m’inspirer et j’ai réalisé que l’association pastèque/féta était en réalité très répandue. Au fond, j’étais peut-être la dernière à être au courant de cette association gagnante ?! Dans le doute et devant le franc succès qu’elle a remporté à la maison, je me devais de partager ma version avec vous ! Enjoy !

Recette pour 2 personnesSalade de pastèque, rucola, feta et olives noires

Ingrédients

Sauce

Marche à suivre

  1. Mélanger tous les ingrédients de la sauce jusqu’à ce que le sucre et le sel soient dissous puis terminer par l’huile, mélanger.
  2. Peler et épépiner la pastèque puis la couper en dés de 2-3cm.
  3. Couper la féta en petits dés et les olives en rondelles.
  4. Couper l’échalotte/l’oignon rouge finement.
  5. Ciseler la menthe.
  6. Verser le tout dans un saladier, arroser de sauce, bien mélanger et réserver au frais jusqu’au moment de servir.

ps : LA salade été 2014 ; LA salade été 2012LA salade été 2009




Poulet aux tomates et courgettes confites, ail et basilic : un petit bonheur de plat très estival


Et encore une fois Jamie Oliver a tapé dans le mille ! Et oui, c’est chez lui que j’ai déniché l’idée de ce plat incroyablement facile à faire et SI BON ! Comme souvent, j’ai quelque peu adapté la recette originale histoire qu’elle convienne à ma petite famille mais l’idée de départ est bien de lui. Des superbes couleurs, des saveurs estivales, une viande et des légumes ultra fondants mais surtout très très peu d’efforts pour un résultat vraiment top : enfant de 2 ans, homme, femme, nous sommes tous unanimes, d-é-l-i-c-i-e-u-x ! La seule difficulté de ce plat est de prévoir assez de temps pour la cuisson (min 1h30), il faut donc s’organiser en conséquence mais une fois au four, vous êtes tranquilles. Allez faites-moi confiance et tentez la recette tout bientôt, je suis certaine que vous allez être conquis !

Recette pour 4 personnesPoulet aux tomates et courgettes confites, ail et basilic: ingrédients

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Découper les tomates cerise en 2 et les tomates en 6.
  3. Découper les courgettes en 2 dans la longueur puis encore en 2 puis détailler en gros dés.
  4. Hacher les tiges de basilic et hacher grossièrement les plus grosses feuilles, laisser les petites entières.
  5. Si besoin, dégraisser un peu le poulet en ôtant partiellement la peau (là où elle est plus épaisse) – optionnel. Assaisonner le poulet (sel, poivre, un peu de cayenne) de tous les côtés.
  6. Dans un grosse cocotte ou plat à gratin assez profond, disposer la moitié des tomates, des courgettes et du basilic. Arroser d’un filet d’huile d’olive, saler, poivrer, saupoudrer d’un soupçon de cayenne et disperser les gousses d’ail entières non épluchées.
  7. Déposer ensuite les morceaux de poulet, peau vers le haut, par-dessus les légumes.
  8. Répartir le reste de tomates, de courgettes et de basilic dans le plat, en veillant à ce que les légumes ne recouvrent pas complètement le poulet (oui parce qu’on veut un peu de peau croustillante!). Assaisonner, arroser d’un filet d’huile d’olive et glisser au milieu du four pendant 1h30 à 1h45 (selon four- le poulet doit se détacher tout facilement des os).
  9. Juste avant de servir, extraire 2-3 gousses d’ail confites de leur peau, les écraser à la fourchette et les mélanger délicatement au reste.
  10. Servir avec du riz, des pâtes, de la purée de pommes de terre ou tout simplement une salade verte.

Poulet aux tomates et courgettes confites, ail et basilic

Poulet aux tomates et courgettes confites, ail et basilic