Tarte aux asperges, ricotta et jambon de parme : un régal printanier


La recette du jour est un pur fruit du hasard. En raison d’une fête d’anniversaire annulée à la dernière minute pour laquelle j’avais prévu de faire des feuilletés apéros variés, je me suis retrouvée avec un bon stock de pâte feuilletée décongelée à utiliser rapidement. Le lendemain, en voyant la belle botte d’asperges, le jambon de parme et la ricotta que j’avais au frigo, je me suis dit que j’avais sous la main les ingrédients parfaits pour réaliser une tarte aux asperges très gourmande. Une première donc mais une réussite, nous nous sommes régalés ! Très esthétique, moelleuse, savoureuse et définitivement printanière : accompagnée d’une petite salade, cette tarte est parfaite pour composer un repas équilibré ou apporter une petite touche verte et classy à un buffet.

Tarte aux asperges, ricotta et jambon de parme

Recette pour un moule à tarte rond de 32cm de diamètre

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Préchauffer le four à 200°.
  2. Supprimer l’extrémité dure des asperges (env. 2cm), éplucher le tiers inférieur puis couper les asperges en tronçons de 2-3cm tout en gardant les têtes entières. Cuire dans de l’eau bouillante pendant 4 min puis verser dans une passoire, passer sous l’eau froide et laisser égoutter.
  3. Pendant ce temps, dans un bol, battre l’œuf à la fourchette, ajouter la ricotta, la crème, saler, poivrer et saupoudrer de noix de muscade.
  4. Etaler la pâte à tarte sur le fond du moule, piquer à l’aide d’une fourchette puis répartir le jambon de parme sur la pâte. Etaler ensuite le mélange à base de ricotta. Répartir joliment les asperges sur la tarte. Parsemer de fleur de sel, poivrer, râper un peu de parmesan au dessus des asperges puis glisser au milieu du four pour 25 à 30 min env.

Tarte aux asperges, ricotta et jambon de parme

Délicieuse ricotta artisanale

 

 

 




BBQ pulled pork sandwich et sa coleslaw multicolore


Attention la lecture de ce post est interdite à toute personne suivant un régime sous peine d’abandon immédiat ou de sévère coup de déprime !!!

Vous autres, avez-vous déjà eu la chance de goûter à du porc effiloché (pulled pork) une fois dans votre vie ? Je vous l’accorde, le terme ‘’porc effiloché’ n’est pas très attirant mais bon sang ce que c’est bon ! J’en ai mangé à plusieurs reprises depuis que je suis aux USA mais je me suis lancée dans la préparation d’un pulled pork maison pour la première fois le week-end dernier. Il faut dire que la visite de Lil et de son clan carnivore constituait une occasion en or pour tester cet impressionnant morceau de bidoche en bonne compagnie. Imaginez une belle pièce de viande qu’on enduit d’une marinade bien relevée, puis qu’on laisse cuire pendant des heures à feu très doux afin que le persillage de la viande fonde tout tranquillement et parfume la chair… Lorsque la pièce de viande est cuite, on passe par la case certainement la plus jouissive : on effiloche la viande avec deux fourchettes tout en goûtant bien évidemment au résultat obtenu après cette longue attente ! En suçant nos doigts enduits de gras savoureux, on se dit que notre patience a été récompensée car on obtient une viande confite, moelleuse et parfumée à souhait. Mais il faut réaliser une dernière étape avant de pouvoir savourer The Sandwich de la mort qui tue : on doit encore mélanger la viande effilochée à de la sauce barbecue… un peu, pas trop, juste ce qu’il faut. On glisse alors une bonne quantité de pulled pork dans un pain brioché, on ajoute un peu de salade coleslaw et on peut attaquer. Extase gustative garantie !

Pour me guider dans cette première réalisation, j’ai suivi de près la recette du BBQ Pulled Pork sandwich de mon nouveau livre chéri Date Night In. Si vous cherchez une idée sympa et originale pour votre prochaine fête, n’hésitez plus et lancez-vous dans le pulled pork. Une bonne coleslaw, des jolis petits pains et hop le tour est joué ! Malgré la durée de cuisson qui peut faire peur, la recette en soi est super simple à réaliser et l’effort (qui consiste concrètement à effilocher la viande) est de très courte durée.

Sandwich au porc effiloché

Recette pour 6 à 8 personnes

Porc effiloché

Sandwichs

Marche à suivre

Pour le porc effiloché

  1. Dans un bol, verser l’ail pressé, le poivre de cayenne, les 2 sortes de paprika, le sel, le sucre brun, le cumin et la moutarde et bien mélanger. Verser la préparation sur le rôti d’épaule et bien en enduire la viande en la massant avec vos doigts. (NB : Possibilité de réaliser cette première étape la veille ou le matin, tant mieux si la viande marine pendant plusieurs heures).
  2. Préchauffer le four à 150°.
  3. Déposer la pièce de viande dans une cocotte en fonte*, verser l’eau autour du porc, s’assurer que la cocotte soit bien fermée et enfourner pour 5h à 6h ou jusqu’à ce que la viande se détache facilement. A mi-cuisson, arroser la viande avec le liquide de cuisson et contrôler qu’il y en ait encore assez, ajouter une louchée d’eau si besoin. (*A défaut d’une cocotte, vous pouvez utiliser une simple lèchefrite mais il faudra couvrir la viande avec du papier d’aluminium en veillant à sceller le tout de façon hermétique.)
  4. Sortir l’épaule de porc et la déposer sur une grosse planche, la couvrir de papier d’alu et la laisser reposer env. 10min. Pendant ce temps, verser la sauce barbecue dans la cocotte et décoller les sucs de cuisson à l’aide d’une spatule en bois, bien mélanger.
  5. Effilocher la viande à l’aide de 2 fourchettes et enlever, si besoin, les morceaux de gras. Remettre la viande effilochée dans la cocotte, bien mélanger avec la sauce.

Pour les sandwichs

  1. Découper vos petits pains, les beurrer et les faire dorer brièvement au four grâce au mode grill.
  2. Les garnir généreusement de porc effiloché et d’un peu de coleslaw. Servir aussitôt et mettre à disposition des gourmands un extra de sauce barbecue dans un bol sur la table.

 

Sauce barbecue

Impossible de me souvenir si on trouve de la bonne sauce barbecue en Suisse ou en France. Ici, j’en trouve de l’artisanale qui nous convient très bien donc je ne l’ai pas fait moi-même mais voici la recette présentée dans le même livre si vous n’en trouvez pas de la bonne par chez vous ou que vous voulez vous lancer dans du 100% fait maison.

Ingrédients pour 250ml environ

Marche à suivre

  1. Dans une casserole de taille moyenne, mélanger tous les ingrédients de la sauce et laisser porter à ébullition. Réduire le feu aussitôt et laisser mijoter/réduire pendant 10min env. en mélangeant de temps à autre. Versée dans un récipient propre, la sauce se garde plusieurs jours au frigo.

 

Salade coleslaw multicolore façon Jamie Oliver

Pour équilibrer le sandwich, la salade crémeuse de coleslaw est indispensable. Elle apporte croquant et fraîcheur. Nous avons adoré la variante au yaourt de Jamie, bien plus légère que celle à la mayo. La voici :

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Eplucher les carottes et la demi-boule de céleri, bien laver les radis. Puis, râper les carottes, le céleri et les radis avec une râpe côté trous moyens/gros (attention pas trop finement, il faut que les légumes gardent du croquant).
  2. Ôter la base du fenouil et le haut des branches et le couper en 2 dans la longueur. Supprimer les premières feuilles extérieures du chou, couper la demi-boule en 2 quartiers et enlever le cœur dur central. Puis, à l’aide d’un couteau bien tranchant, découper les quartiers de chou et le fenouil en très fines lamelles.
  3. Hacher finement l’échalote ainsi que les herbes fraîches. Mélanger tous les légumes ainsi que l’échalote et les herbes dans un saladier.
  4. Dans un bol séparé, mélanger le jus de citron, l’huile d’olive, le yaourt, la mayonnaise et la moutarde. Assaisonner généreusement de sel et de poivre. Verser sur les légumes, mélanger jusqu’à ce que tous les légumes soient bien imprégnés de sauce, couvrir et laisser reposer au frais pendant au moins 1h.

NB: la variante classique comporte uniquement du chou et des carottes. Nous avons été séduits par la variante plus complexe qui contient aussi du fenouil, des radis et du céleri, mais libre à vous de choisir les légumes que vous mettez.

 

Où manger un super bon pulled pork à New York ?

Fette Sau BBQ, 354 Metropolitan Ave, Brooklyn, NY 11211, http://www.fettesaubbq.com/

Mayhem & Stout, 711 2nd Ave, New York, NY 10016, http://www.mayhemandstoutnyc.com/




Poulet alla cacciatora : le met idéal pour régaler une grande tablée


L’autre jour, une copine me parlait du poulet chasseur qu’elle avait fait la veille, un plat qui mijote, très savoureux. ‘’Cocotte, mijote, savoureux’’: voilà un plat qui devrait forcément me plaire, me dis-je. Et hop quelques jours plus tard, je tentais mon premier pollo alla cacciatora, m’inspirant notamment de la recette de Jamie Oliver, toujours une valeur sûre. Et bien ce fut une réussite totale que je m’empresse de partager avec vous. Exactement le genre de plat que j’adore : tout simple à faire, qui cuit tout seul et ne requiert aucune assistance, une viande ultra-tendre qui se défait à la cuillère et une sauce mamma mia… à s’en relever la nuit. La seule difficulté, c’est de s’organiser la moindre pour le glisser au four 2h avant de passer à table et de ne pas céder aux effluves qui s’échappent du four avant la fin de cuisson. Le reste, c’est la cocotte qui s’en occupe ! Vous verrez, succès garanti auprès de vos convives.

Poulet alla cacciatora

Recette pour 6 personnes

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Hacher l’oignon et les gousses d’ail.
  3. Saler et poivrer les morceaux de poulet. Dans une assiette plate, verser un peu de farine. Retourner les morceaux dans la farine, secouer l’excédent et réserver sur une autre assiette.
  4. Faire chauffer une cocotte sur feu moyen, ajouter une cuillérée d’huile et saisir/faire dorer la moitié des morceaux de poulet sur toutes leurs faces. Réserver. Verser une cuillérée d’huile supplémentaire et faire dorer les morceaux restants. Réserver.
  5. Baisser le feu (sur feu doux), ajouter une petite cuillérée d’huile et faire revenir l’oignon et l’ail dans la même cocotte 3-4min.
  6. Découper les champignons en rondelles et les branches de céleri et ajouter dans la cocotte. Mélanger et faire revenir 2 min supplémentaires.
  7. Verser le vin rouge, faire porter à ébullition et bien décoller les sucs de cuisson au fond de la cocotte à l’aide d’une spatule.
  8. Découper grossièrement les tomates dans leur conserve à l’aide d’un bon couteau ou gros ciseau.
  9. Verser les tomates, le laurier, les branches de thym, l’eau, les olives et le poulet dans la cocotte, saler légèrement, poivrer et bien mélanger. Quand le tout est à ébullition, mettre le couvercle et glisser dans le four pour 1h45 de cuisson.
  10. Si besoin, écumer le gras qui s’est déposé au-dessus de la sauce. Retirer les feuilles de laurier et les branches de thym. Rectifier l’assaisonnement.
  11. Servir dans une assiette creuse sur de la polenta fumante et un bon vin rouge. Squisito!

* Vous pouvez sans problème remplacer les champignons frais par un sachet de bolets/cèpes réhydratés.

Adapté de la recette de Jamie Oliver.




Brownies intensément chocolatés, glaçage au beurre de cacahuète et fleur de sel


Depuis la toute première fois où j’ai feuilleté le magnifique livre Date Night In de Ashley Rodriguez (auteure du blog Notwithoutsalt.com), je suis tombée raide dingue de ses Bittersweet brownies with salted peanut butter frosting, rien qu’en les voyant. Visuellement, ils sont super beaux. J’adore le côté vintage et romantique du glaçage étalé de manière irrégulière… et puis le contraste entre le brun foncé un peu rustique du chocolat et le beige tout doux du glaçage est saisissant. Gustativement, c’est de la pure tuerie! Déjà, pour tout amateur de chocolat, les brownies c’est trop bon. Mais alors quand on y ajoute un glaçage au beurre de cacahuète et à la fleur de sel, c’est la cerise sur le gâteau voire the icing on the cake! Ahah la métaphore est ici on ne peut plus contextualisée! C’est croquant mais fondant, sucré mais légèrement salé, doux et un peu amer à la fois. En goûtant à ces brownies, on se dit que si un seul petit carré de gâteau peut remettre en question la représentation qu’on se fait de la pâtisserie, c’est qu’alors tout doit être possible… et qu’il suffit peut-être de peu pour bousculer l’ordre établi des choses qui bien souvent nous pèse.

Assez de grandes réflexions, passons aux choses sérieuses ! Que ce soit clair, ces brownies ne constituent pas le dessert idéal d’un repas en petit comité… Non, il est bien trop riche et intense en goût pour être servi en portion généreuse. Un seul carré suffira à combler l’inévitable envie de sucré après un bon repas. C’est le gâteau idéal à partager et donc à apporter pour un buffet de dessert, un pique-nique, un goûter ou une fête.

Enfin, un dernier mot sur la méthode adoptée par Ashley : afin d’intensifier davantage le goût du brownie et lui donner une petite touche caramélisée, elle commence par faire un beurre noisette. Un beurre quoi ??! Pas de panique, c’est très simple, vous verrez. Mais si cela vous effraie ou vous tente moyennement, vous pouvez tout à fait sauter cette étape et simplement faire fondre le beurre sans attendre sa coloration.

Recette pour un moule carré d’env. 24x24cm / 12 à 16 pièces

IngrédientsBrownies intensément chocolatés, glaçage au beurre de cacahuète et fleur de sel

Pour les brownies

Pour le glaçage

Pour la finition

¼ à ½ cc de fleur de sel (selon goût)

Marche à suivre

  1. Huiler légèrement le moule à gâteau. Recouvrir le moule de papier sulfurisé en veillant à ce que le papier dépasse des bords de quelques centimètres. Préchauffer le four à 170°.
  2. Couper le beurre en morceaux, mettre dans une casserole sur feu moyen fort et laisser fondre en remuant. Quand des bulles se forment à la surface, arrêter de remuer et laisser caraméliser. Dès que le beurre a pris une jolie teinte caramel (regarder souvent à l’aide d’une spatule le fond de la casserole caché sous les bulles pour vérifier), retirer immédiatement du feu et verser dans un bol de taille moyenne. Attention, un beurre noisette peut devenir très vite un beurre noir qu’il faudra jeter ! Surveiller le beurre de près. Au total, cela va prendre 3-4 min.
  3. Concasser grossièrement le chocolat. Verser le chocolat dans le beurre, laisser reposer 1 min pour qu’il fonde puis mélanger. Ajouter le sucre et l’extrait de vanille tant que le mélange est encore assez chaud. Ajouter le sel puis incorporer les œufs un à un en fouettant délicatement jusqu’à ce que le mélange soit homogène/lisse.
  4. Mélanger la farine et la poudre de cacao et tamiser au-dessus du mélange. Mélanger le tout à la spatule.
  5. Verser l’appareil dans le moule à gâteau et glisser au milieu du four. Laisser cuire 30 à 35 min, selon votre four. La cuisson est idéale quand les coins du brownie se sont décollés du moule et qu’un cure-dent piqué au milieu du brownie ressort pratiquement propre avec juste quelques miettes humides. Sortir du four et laisser refroidir dans le moule.
  6. Une fois que le brownie est complètement refroidi, démouler le gâteau en vous aidant des chutes de papier de cuisson.
  7. Préparer le glaçage: à l’aide d’un batteur électrique, mixer le beurre et le beurre de cacahuète. Passer le sucre glace au tamis pour être sûr qu’il n’y a pas de grumeau puis verser le sucre dans le bol à mixeur. Mixer jusqu’à ce que le mélange soit parfaitement homogène. Glacer le brownie et saupoudrer de fleur de sel. Oui de fleur de sel, c’est étrange mais à ne louper sous aucun prétexte, c’est la touche finale qui change tout !
  8. Découper en carrés et arranger sur un plat de service. Les brownies se conservent jusqu’à 3-4 jours dans une boîte hermétique.

Astuce

Pour une découpe parfaite, je vous conseille de mettre les brownies au frigo une trentaine de minutes puis de les découper à l’aide d’un couteau bien tranchant que vous nettoierez régulièrement pour qu’il n’attache pas trop. Laisser tiédir à température ambiante une quinzaine de minutes avant dégustation.

Brownies intensément chocolatés, glaçage au beurre de cacahuète et fleur de sel

 

Adapté de la recette Bittersweet brownies with salted peanut butter frosting, Date night in – More than 120 recipes to nourish your relationship, Ashley Rodriguez, p.166-167.

Il y a 2 ans, Lil avait proposé une variante cupcake de l’irrésistible mélange chocolat/beurre de cacahuète. Retrouver sa recette ici.




Granola maison amande, noix de coco et miel


A l’heure du petit-déjeuner ou du brunch, chaque institution new-yorkaise qui se respecte propose son freshly roasted granola parfait. Cela consiste en un müsli à base de flocons d’avoine et divers oléagineux agréablement croquant servi avec du yaourt et des fruits frais. C’est juste super bon. A la maison, pour les petits déjs en semaine, le granola est devenu une chouette alternative à notre habituelle crème budwig. Hop, un peu de yaourt, quelques morceaux de fruits frais et une poignée de granola qui attend sagement dans son bocal : en quelques secondes seulement on a composé un petit-déjeuner royal.

Pour mes premiers essais, je me suis tournée vers la formule de base du blog Chocolate and Zucchini. Mais je me suis vite rendu compte que les possibilités sont infinies et je m’amuse à créer un nouveau mélange quasi à chaque fournée. Au dernier Noël, j’avais offert quelques bocaux de granola et ils ont connu un franc succès. Par la suite, sœurs/belles-sœurs/belle-mère et copines m’ont demandé la recette. La voici !

Recette pour un gros bocal

IngrédientsGranola maison amande, noix de coco et miel

Marche à suivre

  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Dans un saladier, bien mélanger les flocons d’avoine, les amandes, le sésame et les épices. Verser ensuite l’huile, le miel et la vanille puis mélanger énergiquement.
  3. Etaler sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé puis enfourner pour 22 à 25min. Mélanger à mi-cuisson.
  4. Quand il est joliment doré, sortir du four et laisser refroidir complètement sur plaque. Le granola va devenir croustillant en refroidissant.
  5. Une fois refroidi, ajouter les cranberries et la noix de coco, mélanger et conserver dans des bocaux hermétiques à température ambiante. Il se conserve 3 à 4 semaines.

Servir avec du yaourt ou du lait et des fruits frais. Ou picorer tel quel pendant la journée ;)

Granola maison amande, noix de coco et miel