Patate douce, panais, fenouil et saucisse rôtis au four


L’autre jour, je discutais du blog avec des copines. Elles me demandent comment cela se fait-il que je ne poste plus aussi souvent des recettes. Je leur raconte que je cuisine toujours autant mais que, la plupart du temps,  je fais de la cuisine plutôt basique sans grand intérêt pour les lecteurs de Si  bon. Ce à quoi elles répondent : non mais donne-nous un exemple concret, qu’as-tu cuisiné hier soir ?! Je m’exécute… et leur explique que la veille, j’avais tout simplement rôti des patates douces, du panais, du fenouil et des rondelles de saucisse. Une bonne petite marinade et hop au four, tout simplement. Et là, elles répondent en cœur : Ben tu vois, moi j’aurais jamais eu l’idée de faire ça et j’adorerais découvrir ce genre de recette, aussi simple soit-elle, sur Si bon! Devant tant d’enthousiasme, je leur ai promis de publier la recette. Voilà donc un plat de saison tout simple à réaliser qui plaira aux petits comme aux grands.

Patate douce, panais et fenouil

Patate douce, panais et fenouil

Recette pour 3-4 personnes

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Préchauffer le four à 200°.
  2. Bien laver vos légumes. Couper les patates douces et les panais en 2 ou en 4 (selon taille) dans la longueur (nb : il n’est pas nécessaire de les éplucher). Supprimer les extrémités du fenouil et la base. Puis, découper le bulbe en quartiers. Mettre vos légumes dans un grand saladier.
  3. Mélanger le miel, l’huile d’olive et les épices. Si besoin, faire chauffer le miel brièvement pour qu’il se liquéfie. Puis, verser la marinade sur les légumes. Bien mélanger avec vos mains pour que les légumes soient enrobés du mélange.
  4. Recouvrir une plaque de papier de cuisson, répartir les légumes sur la plaque, en mettant les panais et les patates douces face coupée sur la plaque.
  5. A l’aide d’un bon couteau, découper la saucisse en grosses rondelles. Les répartir sur la plaque. Glisser le tout au milieu du four et laisser rôtir env. 35min (ou jusqu’à ce que les légumes soient fondants et dorés).

Inspiré d’une recette publiée dans le magazine Construire  ,,Saucisses et patates au four ».

Patate douce, panais, fenouil et saucisse rôtis au four

Patate douce, panais, fenouil et saucisse rôtis au four




Pâte à tartiner maison ou le petit cadeau gourmand parfait


Ah le grand dilemme des pâtes à tartiner au chocolat… Avec toutes ces histoires concernant l’utilisation de l’huile de palme, le consommatrice que je suis a été bouleversée dans ses habitudes enfantines… Cela fait plusieurs années déjà que je jongle entre différentes marques, certaines issues du commerce équitable, des pâtes bio, des plus ou moins foncées et plus ou moins réussies… Lasse de ne pas dénicher le mariage parfait,  je finis parfois par craquer pour le fameux petit pot, celui dans lequel j’ai tant aimé plonger une petite cuillère et qu’on peut, une fois fini, réutiliser comme verre à eau … Pas facile de retrouver le goût de mon enfance, celui qui a marqué nos vacances dans le Sud de la France avec les cousins ou celui qui sublime tant une simple tartine baguette au beurre salé… Finalement, c’est pendant notre année aux USA que j’ai trouvé la pâte* qui remplace, à mon avis, au mieux la fameuse bête noire d’une certaine ministre française de l’écologie … 

pate à tartiner maison

Photo empruntée à Hana Aouak en attendant la mienne…

A plusieurs reprises, j’ai souhaité confectionner ma propre pâte, sans vraiment prendre le temps de chercher une recette ni de la tester. Mais voilà que par hasard, il y a quelques semaines, en amenant mon petit dernier à la garderie, son éducatrice m’offre une tartine…  Je croque dedans et là, ô miracle, je tombe en pâmoison… Cette recette, il me la faut! Et ça tombe bien, car Noël arrive à grands pas! Les 4 petits pots que j’ai préparés ont soit été littéralement engloutis par mes 3 hommes, soit offerts à mes filleuls. Vite, il est encore temps d’en refaire, c’est si facile! Et vous feriez bien de faire de même, car vous n’allez pas le regretter et les personnes à qui vous en offrirez, vous béniront!  Merci Mireille d’avoir partagé la recette de votre maman!

Recette pour 4 pots d’environ 200 ml

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Faire fondre au bain-marie ou au micro-onde le chocolat et le beurre.
  2. Placer le mélnage dans un grand bol, Mixer, puis rajouter le lait condensé au fur et à mesure jusqu’à ce que la texture soit onctueuse, voire même qu’elle se détache des parois facilement.
  3. Ajouter les noisettes. Il est possible de moudre soi-même des noisettes entières. Le goût est plus prononcé et la texture finale moins lisse et un peu croquante.
  4. Et voilà, la pâte est prête! A ce stade, elle est encore assez liquide pour pouvoir remplir des petits pots. Ensuite, en refroidissant, elle va durcir.

A conserver au réfrigérateur et à consommer dans les 3-4 semaines. Sortir la pâte du frigo environ 30 minutes avant de la tartiner pour qu’elle ramollisse.

Variantes

On peut bien sût utiliser autre chose que des noisettes, en fonction de ses goûts et envies: noix de coco, amandes, écorces d’oranges confites etc.

* Rigoni di Asiago, Nocciolata. Pâte biologique à tartiner  au cacao et noisettes. Disponible dans certaines grandes surfaces et magasins bio.




Gratin onctueux de pâtes au brocoli et aux lardons


Avec cette recette, je m’adresse avant tout aux parents ! Oui, c’est un plat tout bête, mais peu importe, la recette mérite d’être publiée ici car ce plat permet d’atteindre deux objectifs considérables quand on est un super-papa ou une super-maman: le premier avantage est que le brocoli, qui n’est pas forcément le légume préféré des enfants, passe tout à fait inaperçu dans ce gratin. Je dirais même qu’il devient tout à coup très intéressant pour les gourmands car il apporte une touche onctueuse très agréable… Pour vous dire, ce gratin que j’ai déjà fait plusieurs fois, nous a même valu la paix entre ,,Monsieur brocoli » et ,,Monsieur j’ai deux ans » ! Autre avantage précieux: il entre parfaitement dans la catégorie des plats complets qu’on peut préparer à l’avance. Et ni vu ni connu, même si on rentre tard, on n’a plus qu’à le glisser au four et on passe pour le roi/la reine de l’organisation. Par ailleurs, pour me simplifier la vie, je prépare directement la quantité prévue pour cinq adultes, ce qui me permet d’avoir deux repas de prêts, yesssss ! Et soit dit en passant, même les grands y trouvent leur compte, on n’a rien contre un petit plat régressif de temps en temps. Simple mais super bon!

Recette pour 5 personnes

Gratin onctueux de pâtes au brocoli et au lard

Gratin doré à souhait… Miam!

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Préchauffer le four à 220°.
  2. Découper les brocolis en petits bouquets puis les cuire à la vapeur 9 à 12 min selon tendreté* souhaitée. (Conserver les côtes pour une soupe p.ex.)
  3. Cuire les pâtes al dente, égoutter, réserver.
  4. Dans un bol, mélanger énergiquement tous les ingrédients de la sauce (crème, lait, maïzena, sel, poivre, épices) à l’aide d’un fouet.
  5. Dans une grande poêle, faire revenir les lardons / le jambon découpé en dés. Quand les lardons sont dorés, éponger une partie du gras avec du papier absorbant, ajouter les bouquets de brocoli, saler légèrement, poivrer et bien mélanger, retirer du feu.
  6. Dans la même poêle**, ajouter les pâtes, la sauce et la moitié du fromage râpé et mélanger le tout.
  7. Verser dans un plat à gratin, répartir l’autre moitié de fromage par-dessus et enfourner pour env. 15 min de cuisson ou jusqu’à ce que le gratin soit bien doré.

* Si vous voulez obtenir l’effet ,,brocoli se défait en partie et apporte touche onctueuse’’ compter env. 12min.

** Si la poêle est trop petite, mélanger dans la casserole qui a servi à la cuisson des pâtes. Mais attention de ne pas louper cette étape, il est important de bien pouvoir mélanger tous les ingrédients avant de verser le tout dans le plat à gratin.

Gratin onctueux de pâtes au brocoli et lardons

Gratin avant cuisson




Brownies intensément chocolatés, glaçage au beurre de cacahuète et fleur de sel


Depuis la toute première fois où j’ai feuilleté le magnifique livre Date Night In de Ashley Rodriguez (auteure du blog Notwithoutsalt.com), je suis tombée raide dingue de ses Bittersweet brownies with salted peanut butter frosting, rien qu’en les voyant. Visuellement, ils sont super beaux. J’adore le côté vintage et romantique du glaçage étalé de manière irrégulière… et puis le contraste entre le brun foncé un peu rustique du chocolat et le beige tout doux du glaçage est saisissant. Gustativement, c’est de la pure tuerie! Déjà, pour tout amateur de chocolat, les brownies c’est trop bon. Mais alors quand on y ajoute un glaçage au beurre de cacahuète et à la fleur de sel, c’est la cerise sur le gâteau voire the icing on the cake! Ahah la métaphore est ici on ne peut plus contextualisée! C’est croquant mais fondant, sucré mais légèrement salé, doux et un peu amer à la fois. En goûtant à ces brownies, on se dit que si un seul petit carré de gâteau peut remettre en question la représentation qu’on se fait de la pâtisserie, c’est qu’alors tout doit être possible… et qu’il suffit peut-être de peu pour bousculer l’ordre établi des choses qui bien souvent nous pèse.

Assez de grandes réflexions, passons aux choses sérieuses ! Que ce soit clair, ces brownies ne constituent pas le dessert idéal d’un repas en petit comité… Non, il est bien trop riche et intense en goût pour être servi en portion généreuse. Un seul carré suffira à combler l’inévitable envie de sucré après un bon repas. C’est le gâteau idéal à partager et donc à apporter pour un buffet de dessert, un pique-nique, un goûter ou une fête.

Enfin, un dernier mot sur la méthode adoptée par Ashley : afin d’intensifier davantage le goût du brownie et lui donner une petite touche caramélisée, elle commence par faire un beurre noisette. Un beurre quoi ??! Pas de panique, c’est très simple, vous verrez. Mais si cela vous effraie ou vous tente moyennement, vous pouvez tout à fait sauter cette étape et simplement faire fondre le beurre sans attendre sa coloration.

Recette pour un moule carré d’env. 24x24cm / 12 à 16 pièces

IngrédientsBrownies intensément chocolatés, glaçage au beurre de cacahuète et fleur de sel

Pour les brownies

Pour le glaçage

Pour la finition

¼ à ½ cc de fleur de sel (selon goût)

Marche à suivre

  1. Huiler légèrement le moule à gâteau. Recouvrir le moule de papier sulfurisé en veillant à ce que le papier dépasse des bords de quelques centimètres. Préchauffer le four à 170°.
  2. Couper le beurre en morceaux, mettre dans une casserole sur feu moyen fort et laisser fondre en remuant. Quand des bulles se forment à la surface, arrêter de remuer et laisser caraméliser. Dès que le beurre a pris une jolie teinte caramel (regarder souvent à l’aide d’une spatule le fond de la casserole caché sous les bulles pour vérifier), retirer immédiatement du feu et verser dans un bol de taille moyenne. Attention, un beurre noisette peut devenir très vite un beurre noir qu’il faudra jeter ! Surveiller le beurre de près. Au total, cela va prendre 3-4 min.
  3. Concasser grossièrement le chocolat. Verser le chocolat dans le beurre, laisser reposer 1 min pour qu’il fonde puis mélanger. Ajouter le sucre et l’extrait de vanille tant que le mélange est encore assez chaud. Ajouter le sel puis incorporer les œufs un à un en fouettant délicatement jusqu’à ce que le mélange soit homogène/lisse.
  4. Mélanger la farine et la poudre de cacao et tamiser au-dessus du mélange. Mélanger le tout à la spatule.
  5. Verser l’appareil dans le moule à gâteau et glisser au milieu du four. Laisser cuire 30 à 35 min, selon votre four. La cuisson est idéale quand les coins du brownie se sont décollés du moule et qu’un cure-dent piqué au milieu du brownie ressort pratiquement propre avec juste quelques miettes humides. Sortir du four et laisser refroidir dans le moule.
  6. Une fois que le brownie est complètement refroidi, démouler le gâteau en vous aidant des chutes de papier de cuisson.
  7. Préparer le glaçage: à l’aide d’un batteur électrique, mixer le beurre et le beurre de cacahuète. Passer le sucre glace au tamis pour être sûr qu’il n’y a pas de grumeau puis verser le sucre dans le bol à mixeur. Mixer jusqu’à ce que le mélange soit parfaitement homogène. Glacer le brownie et saupoudrer de fleur de sel. Oui de fleur de sel, c’est étrange mais à ne louper sous aucun prétexte, c’est la touche finale qui change tout !
  8. Découper en carrés et arranger sur un plat de service. Les brownies se conservent jusqu’à 3-4 jours dans une boîte hermétique.

Astuce

Pour une découpe parfaite, je vous conseille de mettre les brownies au frigo une trentaine de minutes puis de les découper à l’aide d’un couteau bien tranchant que vous nettoierez régulièrement pour qu’il n’attache pas trop. Laisser tiédir à température ambiante une quinzaine de minutes avant dégustation.

Brownies intensément chocolatés, glaçage au beurre de cacahuète et fleur de sel

 

Adapté de la recette Bittersweet brownies with salted peanut butter frosting, Date night in – More than 120 recipes to nourish your relationship, Ashley Rodriguez, p.166-167.

Il y a 2 ans, Lil avait proposé une variante cupcake de l’irrésistible mélange chocolat/beurre de cacahuète. Retrouver sa recette ici.




Soupe de pomme de terre au fromage : le réconfort dans l’assiette


En début d’année, tous les magazines nous parlent de détox et autres régimes minceur. Honnêtement, c’est de tout autre chose dont j’ai besoin ces jours. Avec le froid qui rège en ce moment à New York, j’ai envie de plats généreux, réconfortants et rustiques. Le velouté du jour, c’est tout à fait ça. A mi chemin entre une soupe et une purée, une texture toute douce, un goût d’enfance, le met d’hiver par excellence… mon petit bonhomme de 21mois a demandé à être resservi pas moins de 3 fois, ça vaut tous les éloges du monde.

Recette pour 4 personnesSoupe de pomme de terre au fromage

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Hacher grossièrement l’oignon et l’ail. Bien laver la carotte puis la couper en grosses rondelles. Supprimer la base dure du poireau ainsi qu’env. 1/3 du vert. Le fendre en deux, le laver puis découper en lamelles.
  2. Dans une cocotte ou une casserole à fond épais, faire chauffer une cuillérée d’huile d’olive. Ajouter tous les légumes et faire revenir 5-6 min à feu doux.
  3. Pendant ce temps, éplucher les pommes de terre et les couper en cubes. Ajouter les pommes de terre aux autres légumes, saler, poivrer et faire revenir le tout encore 2-3min.
  4. Verser le bouillon, porter à ébullition, puis laisser mijoter à feu doux à mi-couvert pendant 20min.
  5. Ajouter le lait et la crème et mixer la soupe très finement (hors cocotte de préférence).
  6. Remettre en casserole, ajouter le fromage râpé, bien mélanger et rectifier l’assaisonnement si besoin. Servir dans des assiettes creuses et garnir de lard grillé.

Soupe inspirée d’une recette du blog http://www.savorysimple.net/