Fenouils braisés au citron et burrata


30 mois plus tard, me voilà de retour sur le blog! Coïncidence, mon petit troisième fête ces prochains jours ses 2 ans et demis… Ou plutôt explication à cette longue absence..? Bref, cela fait déjà quelque temps que j’ai envie de publier des recettes, que je teste des nouveautés et que j’ai hâte de partager mes découvertes. Je pourrais écrire tout un article sur l’art du « fika » suédois ou ma nouvelle passion pour l’origami , mais je crois qu’aujourd’hui je vais simplement me contenter de partager avec vous une recette toute simple que j’ai découverte dernièrement en m’offrant le livre « Tout légume » des éditions hachette cuisine**. 

A priori, je ne suis pas une grande fan de fenouil. J’ai le souvenir qu’enfant j’avais horreur de cette bulbe à cause de son goût anisé. Mais comme heureusement tout évolue dans le meilleur des mondes, j’ai commencé à apprécier ce natif du bassin méditerranéen, en l’apprêtant de différentes façons et notamment en carpaccio selon la délicieuse recette de Ségo.

Fenouil

Fenouil braisé et burrata

Légume aux 1000 vertus, le fenouil est peu calorique, riche en fibres, en antioxydants et en vitamine C. En plus de tout cela, il peut s’enorgueillir d’aider les femmes à chaque étape de leur vie, grâce à sa richesse en phytoestrogènes et de prévenir certains cancers. Autrement dit, c’est un allié de choix à intégrer dans son assiette aussi souvent que possible, même quand on est un homme ;-) ! Voilà donc de quoi vous y mettre aussi! Si cette recette vous plaît autant qu’à moi, faites-le moi savoir en me laissant un commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook! Ca me fera plaisir d’avoir un retour après tant de temps, merci!

Recette pour 4 personnes

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Couper le tronc des fenouils et le haut des branches. Ciseler finement le plumet vert et le réserver.
  2. Faire cuire le fenouil à la vapeur 15 à 20 min selon la taille. Il doit être tendre.
  3. Verser l’huile d’olive dans une poêle et faire dorer les fenouils. Ajouter le citron et le miel. Laisser cuire encore 3 à 4 min.
  4. Déposer le fenouil dans quatre assiettes. Couper la burrata en tranches et la placer sur les fenouils.
  5. Saler, poivrer, parfumer d’un soupçon d’un bon vinaigre balsamique et ajouter le plumet vert. Déguster tiède.

* Traditionnellement, la burrata est une boule de fromage garnie de crème, à base de lait de bufflonne, originaire des Pouilles. Avec son coeur crémeux et sa couleur immaculée, la burrata accompagne de nombreux ingrédients à merveille.

** Tout légume (2019), Ed. hachette cuisine, Paris.




Lentilles beluga à l’orientale


Hop je profite de la météo mitigée de ces jours pour partager avec vous une recette de lentilles que j’adore ! C’est ma belle-mère qui me l’a faite découvrir à la fin de cet hiver et depuis je l’ai refaite au moins 3 fois. Super facile à préparer, des saveurs subtiles… Servez ces lentilles avec du riz basmati ou du pain pita/naan et vous tenez un repas végétarien vite fait et super satisfaisant.

Ingrédients

Lentilles beluga à l'orientale

Lentilles à l’orientale

Marche à suivre

  1. Hacher finement les oignons et les gousses d’ail.
  2. Couper la courgette en dés.
  3. Dans une casserole, mettre une bonne cuillère d’huile et faire revenir doucement les oignons et l’ail jusqu’à ce que les oignons soient translucides. Ajouter le curcuma et le chili, faire revenir encore 1 min.
  4. Ajouter les lentilles, le concentré de tomates, le bouillon, les feuilles de laurier, les dés de courgettes et les tomates pelées (que vous découperez grossièrement à l’aide de votre spatule) et porter à ébullition. Baisser le feu, cuire env. 30 min à petit feu et à couvert. De temps en temps mélanger et vérifier qu’il y ait assez de liquide.
  5. Quand les lentilles sont cuites mais encore légèrement fermes, ajouter le lait de coco, saler, poivrer, bien remuer le tout et laisser mijoter encore 2min.
  6. Servir les lentilles dans des assiettes creuses. Garnir de yaourt grec, de coriandre, d’un filet de citron vert et de piment. Servir avec du riz basmati ou du pain naan/pain pita.



Verrine fraîcheur: pastèque, feta et menthe


Ohlala… Ma dernière publication date du mois de février… Heureusement que la page Facebook de Si Bon est plus active! En fait, j’ai 2 très bonnes raisons ;-) La première c’est que je suis en mode couveuse depuis le début de l’année! Et qui dit grossesse chez moi, dit nausées ou manque d’intérêt pour la cuisine en général… La seconde, c’est qu’après de longues recherches, nous avons enfin trouvé la maison de nos rêves et que nous venons de déménager! Bref, ces derniers mois n’ont pas été propices à la rédaction de recettes ou de bonnes adresses… Côté Ségo, ce fut un scénario semblable… Un bébé qui vient de fêter ses 1 ans et un déménagement de New-York pour la Suisse, marquant la fin d’une expatriation de 4 ans avec 2 petits américains en plus! Bref, Si Bon existe toujours mais vit parfois des périodes plus calmes quand nos vies personnelles sont intenses!! Merci à celles et ceux qui continuent de nous lire pour votre patience et votre fidélité!!

Verrine pastèque et feta

Aujourd’hui  je reviens avec une idée d’entrée toute simple, prête en 2 minutes et si agréable en été! Le genre de recette parfaite quand on doit gérer ses 2 enfants en fin de journée, vider des cartons et anticiper l’arrivée des invités, le tout au 8ème mois de grossesse…!

Recette pour 4 personnes

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Couper la pastèque et la feta en dés, ainsi que la menthe. Placer le tout dans un saladier que vous arrosez d’huile d’olive. Salez et poivrez.
  2. Servir la préparation dans de petites verrines à l’apéritif ou en entrée. Et hop le tour est joué!



Pâte à tartiner maison ou le petit cadeau gourmand parfait


Ah le grand dilemme des pâtes à tartiner au chocolat… Avec toutes ces histoires concernant l’utilisation de l’huile de palme, le consommatrice que je suis a été bouleversée dans ses habitudes enfantines… Cela fait plusieurs années déjà que je jongle entre différentes marques, certaines issues du commerce équitable, des pâtes bio, des plus ou moins foncées et plus ou moins réussies… Lasse de ne pas dénicher le mariage parfait,  je finis parfois par craquer pour le fameux petit pot, celui dans lequel j’ai tant aimé plonger une petite cuillère et qu’on peut, une fois fini, réutiliser comme verre à eau … Pas facile de retrouver le goût de mon enfance, celui qui a marqué nos vacances dans le Sud de la France avec les cousins ou celui qui sublime tant une simple tartine baguette au beurre salé… Finalement, c’est pendant notre année aux USA que j’ai trouvé la pâte* qui remplace, à mon avis, au mieux la fameuse bête noire d’une certaine ministre française de l’écologie … 

pate à tartiner maison

Photo empruntée à Hana Aouak en attendant la mienne…

A plusieurs reprises, j’ai souhaité confectionner ma propre pâte, sans vraiment prendre le temps de chercher une recette ni de la tester. Mais voilà que par hasard, il y a quelques semaines, en amenant mon petit dernier à la garderie, son éducatrice m’offre une tartine…  Je croque dedans et là, ô miracle, je tombe en pâmoison… Cette recette, il me la faut! Et ça tombe bien, car Noël arrive à grands pas! Les 4 petits pots que j’ai préparés ont soit été littéralement engloutis par mes 3 hommes, soit offerts à mes filleuls. Vite, il est encore temps d’en refaire, c’est si facile! Et vous feriez bien de faire de même, car vous n’allez pas le regretter et les personnes à qui vous en offrirez, vous béniront!  Merci Mireille d’avoir partagé la recette de votre maman!

Recette pour 4 pots d’environ 200 ml

Ingrédients

Marche à suivre

  1. Faire fondre au bain-marie ou au micro-onde le chocolat et le beurre.
  2. Placer le mélnage dans un grand bol, Mixer, puis rajouter le lait condensé au fur et à mesure jusqu’à ce que la texture soit onctueuse, voire même qu’elle se détache des parois facilement.
  3. Ajouter les noisettes. Il est possible de moudre soi-même des noisettes entières. Le goût est plus prononcé et la texture finale moins lisse et un peu croquante.
  4. Et voilà, la pâte est prête! A ce stade, elle est encore assez liquide pour pouvoir remplir des petits pots. Ensuite, en refroidissant, elle va durcir.

A conserver au réfrigérateur et à consommer dans les 3-4 semaines. Sortir la pâte du frigo environ 30 minutes avant de la tartiner pour qu’elle ramollisse.

Variantes

On peut bien sût utiliser autre chose que des noisettes, en fonction de ses goûts et envies: noix de coco, amandes, écorces d’oranges confites etc.

* Rigoni di Asiago, Nocciolata. Pâte biologique à tartiner  au cacao et noisettes. Disponible dans certaines grandes surfaces et magasins bio.




Le savoureux curry de poisson de ... Ségo!


Lors de nos dernières vacances familiales en Bretagne, nos neveux m’ont demandé dès leur arrivée, « Lil, tu peux stp nous faire le curry de poisson de Ségo…? » Car comme vous le savez, cette chère Ségo était bien occupée outre-Atlantique avec son dernier petit né et du coup, elle a manqué aux traditionnelles vacances bretonnes. Je lui ai donc demandé de m’envoyer sa recette pour pouvoir régaler nos neveux, comme ils étaient très insistants.  Il faut quand-même dire qu’à la base ils sont plutôt végétariens et plutôt dégoûtés par tout ce qui provient de la mer, contrairement à mes 2 cocos qui eux raffolent de bêtes à pinces ou à écailles..! Devant leur motivation à manger autre chose que de la quinoa ou du boulgour, je me suis dit que c’était l’occasion de redécouvrir cette recette que j’avais pu savourer 2 ans auparavant avec Ségo. Depuis, les vacances se sont terminées, l’automne est arrivé et j’ai refait ce curry 3 fois à mes enfants car oh oui, cette recette est simplement divine et vite préparée! La sauce est si bonne qu’on ne résiste pas à l’idée de la finir, comme un dessert, à la petite cuillère!

Voilà donc ci-dessous, la recette de ce curry qui a déjà conquis plusieurs générations dans notre famille et qui, je suis certaine, va bientôt conquérir vos familles! Recette, qui soit dit en passant, est une compilation réalisée par Ségo, à partir de différents blogs culinaires* il y a de ça quelques années. D’où le fait que désormais, cette recette est connue chez nous sous le nom de « le curry de poisson de Ségo »!

Ingrédients

curry de poisson

Curry de poisson

Marche à suivre

  1. Dans une cocotte, faire revenir à feu moyen l’oignon, l’ail, le gingembre et la citronelle dans huile. Au bout de 3-4 min, ajouter les épices et le sel et laisser embaumer 2 min.
  2. Verser ensuite les tomates, le sucre, le lait de coco et le piment et laisser frémir. Si on souhaite ajouter des légumes, les mettre maintenant, en ajoutant un fond d’eau suplémentaire.
  3. Au bout de 5 à 10 min, ajouter les dés de poisson, mélanger et laisser encore frémir environ 12-15 min (ou jusqu’à ce que le poisson soit cuit) en mélangeant délicatement de temps en temps.
  4. Si la sauce devient un peu trop épaisse, ajouter un peu d’eau.
  5. Servir avec un riz basmati ou thaï, parsemer de coriandre fraîche et arroser de jus de citron vert.

* Version initiale inspirée d’une ancienne recette du site Elle-à-table puis améliorée cette année après avoir testé le Curry de poisson facile de chocolateandzucchini.com.